Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/7/d334762019/htdocs/wp-content/plugins/wp-maintenance/classes/wp-maintenance.php on line 681
Sur les traces de l’homme de Néandertal – Société d'Histoire de Mutzig et Environs

Sur les traces de l’homme de Néandertal

Sur les traces de l’homme de Néandertal :

abri-sous-roche-2010

L’abri-sous-roche Paléolithique moyen de Mutzig,Rain.

La deuxième campagne de fouilles archéologiques en juillet/août 2010 sur le site du Felsbourg a été enrichissante : en plus d’ossements de rennes et de mammouths, de pierres taillées, un abri sous roche servant à des chasseurs nomades paléolithiques a été mis à jour.

Le site de Mutzig est connu depuis les premiers travaux de J.Sainty en 1992 (Sainty, 1992). Les campagnes de sondage menées jusqu’en 1996 ont permis de reconnaître l’importance des découvertes : étendue du site, important matériel lithique du Paléolithique moyen, bonne conservation de la faune, mise en évidence d’une stratigraphie du Pléniglaciaire moyen. En ce qui concerne plus particulièrement le lieu-dit Rain, une corniche rocheuse aujourd’hui sous les colluvions, ayant pu faire office d’abri-sous-roche, avait été mise en évidence. Sept ans après ces travaux, deux sondages ont été réalisés par N.Connet aux extrémités orientale et occidentale du site. Devant l’importance de ce dernier, il a été dans un premier temps classé, puis acquis par le conseil général du Bas-Rhin, en parallèle avec la création du Pôle archéologique interdépartemental rhénan (PAIR) ; à la charge de ce dernier de mener une opération archéologique sur le site et de le mettre en valeur.
Ce projet a vu le jour en 2009, dans une collaboration avec l’IPNA de l’université de Bâle.

Le contexte géologique et stratigraphique.

La ville de Mutzig est située sur la rive gauche de la Bruche, au débouché de la vallée sur la plaine d’Alsace. La Bruche s’écoule jusque dans les environs de Strasbourg où elle se jette dans l’Ill ; c’est dans cette zone que P.Wernert avait découvert le site d’Achenheim dans la première moitié du XX e siècle (Wernert, 1938).

Le site est situé à l’entrée occidentale de la ville, au pied du Felsbourg, terminaison occidentale du Mutzigberg qui culmine à 398m. Le massif est constitué d’une titleernance de bancs de grès rose du Trias, très gélifs, et de bancs de poudingue ; cette titleernance a contribué à la morphologie du versant, orienté plein sud et où des surplombs, potentiels abris naturels, sont encore visibles.

La Bruche traverse les collines sous-vosgiennes dans un secteur compris entre le Champ du Feu et le massif du Donon pour aboutir à la plaine d’Alsace. La région est marquée par de nombreux accidents tectoniques et de nombreuses fractures, à l’origine d’une diversité pétrographique que l’on retrouve dans les alluvions de la Bruche, mais aussi dans le matériel taillé retrouvé sur le site du Rain.

« Le fait que les sols n’aient pas bougé permet de mieux comprendre l’organisation spatiale d’un groupe humain et son mode de fonctionnement sur un campement » indique Jean Detrey, responsable des recherches.
Quant à la bonne conservation des ossements d’animaux, « elle va permettre d’étudier les espèces, de voir les traces de découpures des outils en pierre. En résumé, on peut aborder la vie des hommes au travers de ces vestiges. »

Et d’ajouter  que ces découvertes font du site de Mutzig « un des plus importants de toute l’Alsace, voire de tout l’axe rhénan pour comprendre l’axe humain néanderthalien. »